Nations Unies
Communiqué de Presse

Comité préparatoire du Sommet mondial sur le développement durable
Niveau ministériel, Quatrième session, Bali (Indonesia), 27 mai - 7 juin 2002


Département de l'information · Division de l'information et des médias

 

 

Comité préparatoire du Sommet mondial pour                                                                        ENV/DEV/B/11

le développement durable                                                                                                                   3 juin 2002

Quatrième session –

 

 

 

DIFFICILES NEGOCIATIONS SUR LES QUESTIONS DU COMMERCE ET DE FINANCEMENT ET PROGRES SUR L’EAU, L’ENERGIE ET LES OCEANS

 

C’est un sentiment d’ «optimisme modéré » qui règne désormais parmi les 1458 représentants d’Etats membres, 1132 membres des délégations des Organisations non gouvernementales (O NG) et 150 journalistes présents, au Centre international de conférences de Bali, pour la dernière semaine des travaux du Comité préparatoire du Sommet mondial pour le développement durable. Après six heures de négociations prévues aujourd’hui, les membres du Comité préparatoire entendent tenir une réunion publique, ce soir à partir de 20 heures, pour « évaluer les progrès enregistrés jusqu’ici» dans l’élaboration du « document d’application d’Action 21 » destiné pour adoption aux Ministres réunis à Bali, du 5 au 7 juin, et ensuite pour approbation par les Chefs d’Etat et de gouvernement qui se réuniront à Johannesburg du 26 août au 4 septembre.

 

Commentant un texte largement non agréé, le représentant du Département des affaires économiques et sociales (DESA), proche des négociations, a indiqué que les questions du commerce et des finances continuent de poser problème ainsi que les questions multisectorielles liées à la mise au point de programmes décennaux sur l’eau ou l’énergie même si dans ces deux domaines comme dans celui des océans, des progrès notables ont été enregistrés.  D’autre part, des idées sont avancées concernant le « document politique » que les Ministres devront élaborer lors du segment ministériel de la session préparatoire.

 

De manière générale, le Représentant de DESA a écarté l’idée d’un renvoi des questions litigieuses à Johannesburg arguant de la volonté ferme des délégations de terminer leurs travaux à Bali.  Globalement, les négociations se tiennent au sein de trois groupes de travail et de divers groupes de contact, à partir d’un document préparé* par le Président du Comité préparatoire, M. Elim Salim de l’Indonésie. Les chapitres I à IV sont confiés au Groupe de travail I qui se voit ainsi chargé de l’introduction, de l’élimination de la pauvreté, de la modification des modes de consommation et de production non viables, et de la protection et la gestion des ressources naturelles aux fins du développement économique et social.

 

Le Groupe de travail II est lui chargé des chapitres V à IX concernant le développement durable à l’ère de la mondialisation, la santé, le développement durable des petits Etats insulaires en développement, les initiatives en faveur du développement de l’Afrique, et les moyens d’exécution.   Le Groupe de travail III élabore, de son côté, un document sur le cadre institutionnel du développement durable.

 

 

*     A/CONF.199/PC/L.1 Rev.1.  La dernière version n’est disponible qu’en anglais

 

 

 

 

 

*   ***   *