Nations Unies
Communiqué de Presse

Comité préparatoire du Sommet mondial sur le développement durable
Niveau ministériel, Quatrième session, Bali (Indonesia), 27 mai - 7 juin 2002


Département de l'information · Division de l'information et des médias

 

 

                                                                                                                                                ENV/DEV/B/2

                                                                                                                                                26 mai 2002

 

PLUSIEURS MILLIERS DE PARTICIPANTS, EN PARTICULIER DES MINISTRES SONT ATTENDUS A BALI POUR LA DERNIERE REUNION PREPARATOIRE DU SOMMET DE JOHANNESBURG

 

Une cérémonie de levée de drapeaux ouvre les travaux prévus jusqu’au 7 juin

               

Le Ministre des affaires économiques de l’Indonésie, M. Dorodjatun Kuntjorojakti, et le Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales, M. Nitin Desai, ont ouvert ce matin les travaux de la quatrième réunion préparatoire du Sommet mondial sur le développement durable par la cérémonie de levée de drapeaux de l’Indonésie et de l’ONU.  La cérémonie s’est déroulée au Centre international de  conférences de Bali, en Indonésie, en présence de plusieurs personnalités indonésiennes dont le Ministre des affaires étrangères, M. Hasan Wirajuda, le Ministre de l’environnement, M. Nabiel Makarim, et le Gouverneur de Bali, M. Dewa Beratha.

 

La cérémonie marquait ainsi le coup d’envoi de la quatrième et dernière session des travaux de la Commission du développement durable, constituée en Comité préparatoire du Sommet mondial sur le développement durable dit Sommet de la Terre + 10, qui doit se tenir à Johannesburg (Afrique du Sud) du 26 août au 4 septembre 2002.  Dans son allocution de bienvenue, le Ministre indonésien des affaires économiques a souligné que c’est la première fois que Bali est l’hôte d’une telle réunion internationale.  Ce fait, a-t-il estimé, témoigne de la confiance de la communauté internationale envers l’Indonésie qui a traversé une période difficile de 1997 à 1999.  Prenant la parole, à son tour, le Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales et Secrétaire général du Sommet mondial a souhaité « bonne chance » aux négociateurs attendus à Bali.

 

Durant 15 jours, jusqu’au 7 juin, deux projets de documents, “document d’application” et “document politique” doivent être négociés et finalisés avec la contribution des représentants d’Etat membres, des fonds et programmes de l’ONU, des institutions de Bretton Woods, du monde des affaires et de la société civile.  Ces deux  projets seront ensuite soumis pour approbation aux Chefs d’Etat et de gouvernement invités à Johannesburg. 

 

Plusieurs milliers de personnes sont à Bali, en particulier des ministres de 140 Etats Membres de l’ONU.  Le segment de haut niveau – niveau ministériel - et le dialogue interactif, prévus du 5 au 7 juin, seront ouverts par la Présidente de l’Indonésie.   La session commencera par le dialogue multipartite qui s’articulera autour de trois thèmes : Gestion du développement durable, Renforcement des capacités aux fins du développement durable et Cadre des initiatives en matière de partenariat concernant les grands groupes.   Au titre des évènements parallèles, il faut signaler les réunions des ONG sur des sujets tels que « la Gouvernance du développement durable » ou « l’éducation à notre avenir commun ».

 

Le Sommet mondial du développement durable de Johannesburg a lieu dix ans après la Conférence internationale sur l’environnement et le développement qui, tenue à Rio de Janeiro en 1999, avait abouti à l’adoption d’Action 21, un programme d’action offrant les principes fondamentaux du développement durable avec pour piliers la croissance économique, le développement social et la protection de l’environnement.   Le Sommet de Johannesburg aura à adopter des mesures pour assurer une mise en œuvre effective d’Action 21 conformément aux défis nés depuis l’adoption de ce programme d’action et du programme de suivi adopté par la session extraordinaire de l’Assemblée générale en 1997, dite Sommet de la Terre + 5. 

 

Demain, lundi 27 mai à 10 heures, le Comité préparatoire lancera ses travaux par une séance plénière.

 

 

*   ***   *